La peinture qui s’altère, les jantes qui s’encrassent, sans parler de la poussière qui se faufile dans les moindres recoins de l’habitacle, entretenir sa voiture est indispensable pour garantir sa longévité. Quel conducteur ne redoute pas un petit bruit anormal ou un discret crissement qui n’a pas lieu d’être ? Voici les gestes simples à adopter pour conserver votre véhicule aussi beau qu’au premier jour et, finalement, réaliser des économies.

Respecter les délais d’entretien

Équivalent du carnet de santé, le carnet d’entretien doit être suivi scrupuleusement. Même si le moteur peut durer longtemps, il convient de l’entretenir régulièrement pour ne pas l’user prématurément. Chaque modèle de véhicule dispose d’intervalles d’entretien bien précis. Si vous ne savez pas à quel moment effectuer la vidange ou remplacer les pièces, n’hésitez pas à ouvrir le carnet. Y figurent aussi bien l’année que le kilométrage à ne pas dépasser pour prendre rendez-vous auprès d’un garage. Faites le nécessaire au premier des deux termes échus et avant tout, prévoyez un budget de réparation car vous n’y échapperez pas si vous voulez préserver la santé de votre précieux bolide. Ce type de contrôle est indispensable pour anticiper les importants dégâts causés par l’usure.

Vérifier régulièrement l’état sous le capot

Que votre voiture soit essence ou diesel, l’entretien intervient généralement tous les deux ans. Toutefois, cette période s’avère être trop longue pour les fluides présents dans le moteur. Tous les six mois, il est recommandé de vérifier l’huile, le liquide de frein, sans oublier le lave-glace. Même si vous ne connaissez pas grand chose au mécanisme de votre automobile, le contrôle visuel est accessible à tous puisqu’il suffit de soulever le capot. N’hésitez pas à investir dans une huile de qualité car elle sera bien plus efficace pour protéger le moteur. Sachez cependant que cette dernière opération ne remplace pas une vidange. Profitez-en pour traquer la moindre fuite de liquide et le moindre câble qui pourrait se dénuder ou à se déconnecter de son support. Enlevez dans le même temps les éventuelles feuilles mortes et essuyez la saleté accumulée. Les filtres doivent également être changées environ tous les quatre ans. Ainsi, vous éviterez qu’ils ne deviennent défaillants et qu’ils laissent passer des particules toxiques.

Prendre soin de la batterie

Indispensable au démarrage et au fonctionnement des feux, clignotants, autoradio et bien d’autres éléments, la batterie peut s’user prématurément si vous omettez d’en prendre soin de manière régulière. Il faut savoir que les grands froids tout comme les fortes chaleurs ne sont pas ses meilleurs alliés. Par conséquent, il est préférable de garer votre véhicule dans un garage si vous en avez la possibilité. Vérifiez fréquemment que rien ne l’encrasse ni ne l’endommage. Auquel cas il ne faut pas hésiter à la nettoyer et à éventuellement la revisser sur son support si vous constatez qu’elle bouge légèrement. Quoi qu’il en soit, une batterie vit en moyenne quatre ans, une longévité qui varie selon la fréquence de l’utilisation de la voiture.

Eviter de forcer sur le moteur à froid

L’ entretien voiture passe bien évidemment par votre façon de conduire. Pour préserver le moteur de votre véhicule, faites-le chauffer en le laissant tourner une minute ou deux au ralenti avant de prendre la route, surtout s’il s’agit d’un diesel. Adoptez une conduite souple en évitant de pousser le moteur trop haut dans les tours. Pour cela, ne dépassez pas les 3 000 tours par minute pendant le premier quart d’heure du trajet et passez les rapports entre 1 500 et 2 000 tours par minute. Les adeptes de la conduite sportive devront patienter que la température du moteur atteigne 90 degrés avant de le faire vrombir. Une fois que le moteur est chaud, vous pourrez en revanche le solliciter de temps à autre pour éviter l’encrassement. De même, ne coupez pas le contact trop rapidement. Il est effectivement déconseillé de prendre la voiture pour à peine dix minutes de trajet, au risque d’user précocement la ligne d’échappement et celle du moteur.

Soulager l’embrayage

Pour faire durer l’embrayage de vote voiture, évitez de garder le pied sur la pédale et mettez-vous au point mort. Il est en effet totalement inutile de solliciter le mécanisme outre mesure. N’hésitez pas non plus à vous aider du frein à main lors d’un démarrage en côte. Prenez alors l’habitude d’éloigner votre pied de la pédale de gauche dès que vous ne vous vous servez pas du pommeau de vitesse. En outre, les rapports ne doivent en aucun cas être passés à la va-vite. Bien au contraire, veillez à prendre le temps de débrayer au maximum pour permettre au mécanisme de s’enclencher avec douceur.

Protéger la voiture de l’humidité

Si votre voiture est garée à l’extérieur tous les soirs, le moteur ne risque pas d’être endommagé. Toutefois, la carrosserie peut non seulement souffrir des rayons du soleil et de la lune qui ternissent les couleurs, mais surtout de l’humidité qui fragilise le châssis. Les joints sont les premiers à s’abîmer, tout comme les câbles électriques. L’idéal reste de rentrer votre automobile sous un abri couvert, dont le sol est sec.

Laver régulièrement la carrosserie

Les bons geste pour entretenir sa voiture commencent par celui de sa carrosserie, sans oublier ses soubassements. N’attendez pas que la boue ou la poussière s’accumule pour la laver. Dès qu’une fiente d’oiseau se dépose sur le toit ou le capot, ayez le réflexe de l’enlever. Faites de même si du carburant dégouline sous la trappe du réservoir. En hiver si vous avez roulé sur une route salée, pensez à passer le jet d’eau sous la voiture pour ôter toute trace de sel particulièrement corrosif. Bien qu’un lavage régulier préserve l’éclat de la peinture, appliquez environ tous les trois mois un produit de lustrage pour protéger le vernis, ainsi qu’une cire de protection contre les rayures qui apparaissent simplement au contact de la poussière. Ne négligez pas non plus les surfaces vitrées en les nettoyant régulièrement, ce qui évitera d’insister et de rayer le pare-brise à cause d’une tâche un peu trop incrustée. Enfin, prendre soin des jantes est nécessaire pour protéger la poussière provenant des plaquettes des freins. Utilisez un produit spécifique qui dépose un film protecteur, évitant ainsi aux résidus de coller sur la roue et facilitant aussi les prochains nettoyages.

Un entretien soigné de l’habitacle

Au fil du temps, les plastiques du tableau de bord et des portières se décolorent et peuvent craqueler. Les nettoyants protecteurs à la cire végétale ravivent leur couleur d’origine tout en les protégeant de la poussière et des UV. D’autre part, n’attendez pas que les sièges se salissent. Là aussi, des traitements préventifs antitache peuvent être appliqués pour imperméabiliser les textiles et les protéger des tâches. Si vos sièges sont en cuir, prenez soin de les nourrir avec des crèmes spécifiques. Ainsi, le cuir gardera sa souplesse et son brillant, donnant l’impression que la voiture est comme neuve.

Praesent mattis libero. tristique Phasellus non vulputate, ut fringilla justo consequat.